Abidjan Capital du rire

l’Union des journalistes indépendants du Togo, présente à la 57ᵉ session de formation de jeunes journalistes Africains, une initiative de l’Union des Journalistes Africains et collaboration avec le conseil suprême pour l’organisation des médias en Égypte, à par la voix de son secrétaire général Elikplim GOKA-ADOKANU exprimé la gratitude de son organisation et celle des autres organisations des pays présents à l’UJA.

Il a salué l’initiative de l’Union des journalistes africains qui est à 57ᵉ session de formation avec la présence de 15 pays Africains en plus des confrères égyptiens.

Pour Elikplim GOKA-ADOKANU :« La presse africaine, fait face à d’énormes défis auxquels nos et nos États y sont confrontés, notamment sur les questions de la bonne gouvernance, de la lutte contre la corruption, l’environnement, la gestion des relations avec les puissances étrangères, la sécurité, la démocratie, la production et la transformation de nos matières premières(…) ».

Il poursuit en disant : « il est important que les journalistes africains, surtout jeunes, puissent avoir périodiquement des formations de remise à niveau en vue de leur permettre d’avoir les connaissances nécessaires et les éléments de langage devant leur permettre de participer à tous ces débats de l’actualité au plan national et international ».

 Il va plus loin en affirmant que les contenus des productions médias doivent comporter des éléments objectifs, des données scientifiques, des éléments historiques, des opinions d’équilibre permettant tout naturellement aux citoyens africains de faire la part des choses.

Pour clore ces propos, le secrétaire général Elikplim GOKA-ADOKANU  a  invité les jeunes journalistes à s’adapter pour ne pas être reléguée à l’arrière-cour de l’histoire, mais tout en gardant des valeurs humaines et éthique du métier.

Depuis l’ouverture de cette session, plusieurs thématiques ont été abordées, tels que le BRICS et la  Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf), des alternatives pour les pays africains, l’intelligence artificielle au service du développement des pays africains.

Trois semaines durant, les stagiaires s’imprègneront des réalités de la presse égyptienne et ainsi que des visites dans les lieux touristiques  tels que les pyramides de Gizeh, le musée du Caire, la bibliothèque d’Alexandrie et bien d’autres endroits qui font la singularité et la fierté de l’Égypte.

JMB

Les commentaires sont fermés.

Voir aussi

Entrepreneuriat :Sheisthecode qui est Dame Myriam Dohia Traoré Directrice Générale de Iman’s Hôtel Groupe.

KONE MYRIAM EPSE TRAORE DOHIA, mariée et mère de trois enfants, détient un Master en Droit…