Abidjan Capital du rire

Hoshni Moubarak, l’ancien président égyptien de trois décennies qui a inauguré des lois accordant un pouvoir étendu à l’armée alors que le pays était sous sa direction, est décédé mardi, selon la télévision d’Etat. Il avait 91 ans.

L’ancien homme fort était malade et a été admis à l’unité de soins intensifs de l’hôpital militaire Galaa au Caire, où il est décédé. Il aurait subi une opération le 23 janvier.

« Ce matin, mon père, le président Moubarak, est décédé », a écrit son fils Alla sur Twitter.

Qualifiant Moubarak de «chef militaire et héros de guerre», la présidence égyptienne a publié mardi un communiqué et présenté ses condoléances à sa famille.

Il s’est positionné comme défenseur contre les islamistes, allié des États-Unis et clé de la paix avec Israël. Les États-Unis l’ont poussé à adopter des réformes dans le pays d’Afrique du Nord, mais il a résisté. La liberté de la presse a été considérablement réduite au cours de son règne de 30 ans.

source RFI

Les commentaires sont fermés.

Voir aussi

UPCI : Adama Bictogo appelle les États membres à une riposte concertée contre les changements climatiques

ABIDJAN – Le président de l’Assemblée nationale de Cote d’Ivoire, Adama Bictog…