Abidjan Capital du rire

Le ministre d’État, ministre de l’agriculture et du développement rural a lancé ce mercredi 24 mai à son cabinet la campagne 2022-2023 de la commercialisation du coton en Côte d’Ivoire

Pour cette année encore le gouvernement a décidé de maintenir les prix au même niveau de la campagne précédente. Ainsi, les prix d’achat du coton-graine, au titre de la campagne 2023-2024, sont fixés comme suit : 310 F CFA/kg, le coton-graine de 1er choix et, -285 F CFA/kg, le coton graine de 2e choix. Selon le ministre d’État kobenan KOUASSI Adjoumani « ces prix sont les plus élevés de tous les pays producteurs de coton de la sous-région ».

Selon les statistiques des autorités en charge de l’agriculture en Côte-d’Ivoire la campagne 2022-2023 a enregistré une forte baisse de rendement moyen qui est passé de 1 134 kg/ha en 2021-2022 à 574 kg/ha en 2022-2023, un niveau jamais atteint par la filière et cela montre le niveau de l’effondrement de la production de coton graine, qui est passé de 539 623 tonnes en 2021-2022 à 236 183 tonnes, soit une perte de 54% .

Face à cette situation extrêmement préoccupante, des actions urgentes ont été entreprises par le gouvernement et les acteurs de la filière pour limiter les dégâts.

Entre autres actions pour sortir la filière du marasme dans lequel il est plongé, le Conseil Présidentiel du 18 janvier 2023 a accordé un appui financier de 34,52 milliards F CFA pour racheter les crédits d’intrants adossés à la perte de production induite par les attaques de terroristes

Ce soutien exceptionnel vient s’ajouter à la subvention de 28,5 milliards F CFA accordée par le Gouvernement en début de campagne pour juguler la hausse des prix de cession des engrais aux producteurs.

Ce qui porte à 63,02 milliards de F CFA le soutien apporté par le gouvernement à la filière coton au titre de la campagne 2022-2023.

Le ministre d’État est aussi revenu sur les perspectives  pour la campagne 2023-2024, il dit être optimistes au regard de l’engagement des acteurs (sociétés cotonnières et organisations de producteurs) et des mesures prises pour relancer la production nationale de coton.

Aussi La pose de la première pierre d’une nouvelle usine d’égrenage à Kong, la semaine dernière est selon lui un indicateur pertinent de la confiance des acteurs dans l’avenir de la filière.

« la filière prévoit 400 000 tonnes de coton graine pour une surface de 400 000 hectares sur la base d’un rendement moyen d’une tonne à l’hectare. Cette production projetée connaîtrait une hausse de 69% par rapport à la campagne 2022-2023 »a indiqué le ministre d’état Adjoumani

 Cerise sur le gâteau le Gouvernement a décidé d’accorder une subvention de 200 F CFA sur chaque kilogramme de NPK et d’Urée, soit 10 000 F CFA par sac d’engrais. Ce qui représente un engagement total de 28,05 milliards de F CFA.

Cet effort du Gouvernement qui permet aux producteurs de coton d’acheter le sac de NPK à 18 100 FCFA au lieu de 28 000 FCFA et celui de l’Urée à 17 050 F CFA au lieu 27 050 F CFA. Les prix des insecticides sont maintenus à 33 000 F CFA/ha pour les 6 passages classiques.

JMB

Les commentaires sont fermés.

Voir aussi

UPCI : Adama Bictogo appelle les États membres à une riposte concertée contre les changements climatiques

ABIDJAN – Le président de l’Assemblée nationale de Cote d’Ivoire, Adama Bictog…