Abidjan Capital du rire

Abidjan, le 18 juillet 2023- Le Ministre, Secrétaire Général de la Présidence de la République, Abdourahmane CISSE, a procédé, à l’ouverture d’un atelier sur d’évaluation d’impact des politiques publiques sur la thématique de l’enseignent technique, la formation professionnelle et de l’éducation, ce mardi 08 juin 2023, à l’Auditorium de la Primature. La rencontre s’est tenue en présence de la Ministre du Plan et du Développement, Nialé KABA, du Ministre de l’Enseignent Technique, de la formation Professionnelle et de l’Apprentissage, Koffi N’GUESSAN, et du Ministre de l’Education et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné.

 L’ambition du gouvernement de Côte d’Ivoire d’optimiser et de rationaliser les dépenses publiques, se concrétise davantage. Après l’atelier du 12 janvier 2023, sur la thématique de la protection sociale, et celui du 08 juin 2023, sur l’Emploi jeune,  les acteurs impliqués dans la formation  professionnelle se sont réunis, le mercredi 18 juillet 2023, à l’auditorium de la Primature, à l’initiative de la Présidence de la République, du Ministère du Plan et du Développement, du Ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage, de la Mission du Laboratoire d’Action contre la faim Abdul Latif Jameel (J-PAL) et du Centre de recherche d’Innovations for Poverty Action (IPA), pour aborder l’évaluation des politiques publiques sur la thématique de l’enseignement technique, la formation professionnelle et l’éducation, axes prioritaires du Plan National de Développement (PND) 2021-2025

Le Secrétaire Général de la Présidence, Abdourahmane Cissé s’est voulu précis sur la volonté de l’Etat de Côte d’Ivoire de gérer efficacement les ressources financières d’autant qu’elles se raréfient. Il propose de ce fait que le pays puisse s’inspirer des meilleures pratiques d’évaluation des politiques publiquesdes autres pays, pour adapter à son contexte de sorte qu’elles soient la plus efficace possible.

La Ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba a souligné les objectifs de la rencontre, « cette session est une opportunité pour analyser profondément les déterminants de l’efficacité interne et externe du dispositif de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage (Etfpa) dans le contexte de la mise en œuvre des programmes « Académie des Talents » et « Ecole de la Deuxième Chance (E2c) » », a-t-elle indiqué. Pour elle, l’atelier permettra également d’accompagner la volonté du gouvernement qui est de donner l’opportunité aux élèves, apprenants et étudiants d’acquérir à l’horizon 2025, des compétences fondamentales, professionnelles et fonctionnelles en vue de renforcer le capital humain nécessaire au développement économique, social et technologique de notre pays.

Le Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage, est revenu sur l’importance de la thématique. « L’évaluation de l’impact de toutes politiques publiques, initiées en faveur de nos jeunes apprenants afin de s’assurer de la qualité du changement tangible induit par notre intervention, est une exigence pour le ministère qui aspire à jouer pleinement son rôle dans l’amélioration des conditions de vie de ces jeunes. Elle doit aboutir à une meilleure efficacité de l’usage des ressources publiques dont nous sommes redevables, et surtout apporter les correctifs et orientations nécessaires pour que nos actions aient un impact plus important au niveau des populations-cibles », a relevé Koffi N’Guessan.

Thomas Meliono, Directeur exécutif de l’innovation, de la stratégie et de la recherche à l’Agence Française de Développement (AFD) a soutenu l’importance de maitriser les dépenses publiques par des mécanismes tels que l’évaluation des politiques, pratique quidoit vulgariser et intensifier.

Le professeur Esther Duflo a, au cours d’une communication, entretenu les participants sur le « Panorama des connaissances sur les politiques éducatives et de formation ».

Notons que cette rencontre a été également marquée par une double signature, d’une part du Mémorandum de Dialogue Stratégique (MDS) 3 entre le Ministère du Plan et du Développement et l’Agence Française de Développement, et d’autre part du contrat de formation entre l’Ecole Nationale Supérieure de Statistique et d’Economie Appliquée (ENSEA) et J-PAL.

Les commentaires sont fermés.

Voir aussi

UPCI : Adama Bictogo appelle les États membres à une riposte concertée contre les changements climatiques

ABIDJAN – Le président de l’Assemblée nationale de Cote d’Ivoire, Adama Bictog…