Abidjan Capital du rire

Abidjan, le 14 mai 2024 – Le ministère des Ressources animales et halieutiques de Côte d’Ivoire a annoncé la détection de la peste porcine africaine (PPA) dans deux localités du pays : Bouaflé et Songon. Cette maladie animale hautement contagieuse pour les porcs, mais sans danger pour l’homme, représente une menace importante pour l’élevage porcin en Côte d’Ivoire.

Des cas confirmés par des analyses

La présence de la PPA a été confirmée suite à des analyses effectuées sur des échantillons prélevés sur des porcs morts dans les localités concernées. Les investigations menées par les services vétérinaires ont révélé que la maladie serait à l’origine de la mortalité observée dans les élevages.

Des mesures d’urgence pour circonscrire la maladie

Face à cette situation, le ministère des Ressources animales et halieutiques a pris des mesures urgentes pour circonscrire la maladie et limiter sa propagation. Ces mesures comprennent :

  • L’établissement de zones de quarantaine autour des foyers de la maladie
  • L’interdiction de la circulation des porcs et des produits porcins en provenance et à destination des zones infectées
  • Le recensement et l’abattage des porcs dans les zones touchées
  • La désinfection des locaux et des matériels ayant été en contact avec les animaux malades
  • La sensibilisation des populations sur les risques de la maladie et les mesures de prévention

Un appel à la vigilance et à la collaboration

Le ministère des Ressources animales et halieutiques appelle les éleveurs de porcs à la vigilance et à la collaboration. Il est important de signaler immédiatement aux services vétérinaires tout cas suspect de maladie chez les porcs. Le respect des mesures de biosécurité et d’hygiène est également essentiel pour limiter la propagation de la maladie.

La peste porcine africaine : une maladie grave pour les porcs

La PPA est une maladie virale hautement contagieuse pour les porcs domestiques et sauvages. Elle se caractérise par des fièvres élevées, des troubles respiratoires, des hémorragies et une mortalité élevée. La maladie n’est pas transmissible à l’homme, mais elle peut causer des pertes économiques importantes pour les éleveurs de porcs.

La lutte contre la PPA : un enjeu de sécurité alimentaire

L’élevage porcin joue un rôle important dans la sécurité alimentaire en Côte d’Ivoire. La PPA constitue une menace importante pour cet élevage et pour les moyens de subsistance des éleveurs. La mobilisation de tous les acteurs concernés est essentielle pour lutter efficacement contre cette maladie et protéger le cheptel porcin ivoirien.

Les commentaires sont fermés.

Voir aussi

MADIGANE RESIDENCE : Votre havre de paix en bordure de lagune à Assinie

Vous rêvez d’une escapade inoubliable dans un cadre idyllique ? Ne cherchez pas plus…