Abidjan Capital du rire

La société de développement et d’exploitation aéronautique aéroportuaire et météorologique (SOSEXAM) a initié depuis le 17 et ce jusqu’au 20 Avril, un atelier de formation en vue de prévenir les risques d’inondations pendant la saison des pluies. Organisé en partenariat avec l’office national de la protection civile (ONPC), l’atelier s’est tenu dans les locaux de ladite structure.

Cet atelier  a vu la participation des structures impliquées dans la gestion des inondations ainsi que des médias locaux.

‘’ Document d’exploitation des bulletins vigilance météorologique et alerte météo’’est le thème  qui a meublé ces 2 jours de formation qui a permis aux acteurs, la compréhension des messages, le mode de diffusion utilisé ainsi que la communication.

«Le renforcement des capacités des agents collecteurs, des données des postes pluviométriques du district d’Abidjan s’avère nécessaire sur la collecte des données, le remplissage des fiches pluviométriques et l’utilisation des équipements» soutient la direction de la météorologie nationale de la Sodexam, initiateur de la formation.

En termes de prévention contre le risque des inondations, la Sodexam se bat depuis longtemps. Elle a notamment mis en place un système de surveillance du temps à travers les images satellites, la collecte de quantités de pluies par communes, l’envoi de bulletin risque inondation et des alertes aux acteurs de la réponse depuis 2012. Mais il faut vulgariser l’information et renforcer les capacités des structures de collectes de données météorologiques. L’Organisation mondiale de la météorologie recommande par ailleurs que le service météo, les acteurs de la gestion des risques et les médias doivent regarder dans la même direction pour s’assurer une bonne compréhension et interprétation des messages pour un système de prévention et d’alerte précoce plus efficace. C’est donc dans cette optique que la SODEXAM en collaboration avec l’ONPC ont entrepris cette nouvelle séance de formation à l’endroit des acteurs de la réponse et les médias pour expliquer et harmoniser la compréhension du ‘’bulletin vigilance météorologique’’, le langage des ‘’alertes météo’’ et les procédures de communication et de diffusion qui y sont rattachées.

Rappelons que c’est depuis 2007 que le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) prévenait les structures spécialisées et les populations sur les risques d’inondations : « Dans la mesure où le changement climatique lié au forçage anthropique se poursuit, il est plus que probable que des phénomènes météorologiques extrêmes deviendront plus courants, augmentant encore le besoin de disposer de systèmes de prévention et d’alerte précoce ». La Sodexam a donc pris la mesure de cette annonce suite aux différents cas d’inondations perpétrées ces dernières années, dans le District d’Abidjan et dans des localités à l’intérieur du pays.

JMB

Les commentaires sont fermés.

Voir aussi

UPCI : Adama Bictogo appelle les États membres à une riposte concertée contre les changements climatiques

ABIDJAN – Le président de l’Assemblée nationale de Cote d’Ivoire, Adama Bictog…