Abidjan Capital du rire
En visite sous forme d’inventaire au siège de la mairie de Ouaninou ce lundi, Diomandé Abdoul Ahmara, le nouveau maire de la ville, a découvert des locaux totalement en ruine. Fraichement élu puis investit à la tête de la commune de Ouaninou dans le Bafing, Diomandé Abdoul Ahmara a effectué ce lundi une visite des locaux du siège de la mairie. Désagréable, il fut , d’être accueilli par des locaux, en ruine.
Ce que le nouveau de Ouaninou a découvert ce jour ressemble à tout sauf à un lieu d’où est censé partir le développement de la ville. Une salle d’archive sans bureau, avec juste des étagères à la merci de l’humidité qui n’offre aucune garantie quant à la conservation des documents d’archives, des bâtiments délabrés qui montrent de loin qu’ils n’ont pas été visités par une couche de peinture depuis des lustres, des portes utilisables parce que condamnées par la vétusté des équipements.
Si vous avez un service au niveau de l’état civil, prenez toutes vos précautions au moment de glisser la main au guichet au risque d’en sortir avec plusieurs points de sutures. La vitre entre l’usage et l’agent d’État civil est plus une arme qu’un verre de séparation.
Malgré son état de dangerosité, l’équipe sortante n’a pas jugé de le changer. Si vous êtes allergiques à l’humidité et la moisissure, évitez le bureau du secrétaire général de la mairie. Même les toilettes destinées au premier magistrat de la commune peine à voir.

C’est ce lieu à qui, une porcherie n’aurait rien à envier que Diomandé Abdoul Ahmara et les conseillers municipaux qui l’accompagnaient dans cette visite des locaux de la mairie de Ouaninou ont découvert ce lundi à leur grand étonnement. N’arrivant pas à contenir ses émotions devant l’état très avancé de délabrement des locaux et meubles de la mairie, l’un des conseillers municipaux n’a pas pu s’empêcher de lâcher , « on dirait un poulailler ». Certains d’entre eux, riant de l’état des toilettes destinées au maire, se sont interrogé si le maire sortant ne faisait pas ses besoins.

En vérité, ce qui devait lui servir de toilettes sert plutôt de cimetière à quelques objets et meubles en mauvais états. En un mot comme en mille, tout est à refaire au siège de la mairie de Ouaninou.

 

Les commentaires sont fermés.

Voir aussi

Adama Bictogo à la Mecque pour accomplir le rituel de la Omra

Le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Adama Bictogo, en visi…