Abidjan Capital du rire

Selon des articles de presse en ligne , les villages riverains de la mine d’or de Tongon, situé dans la sous préfecture de M’bengué s’étaient mécontents de la mise à l’écart des sociétés ivoiriennes au profit des entreprises étrangères.
Ces derniers pointeraient du doigt l présence de citoyens maliens à la tête de la direction de Barrick Gold ainsi que des Congolais et des Zimbabwéens à des postes de responsabilité. Selon l’article les populations ne seraient pas contentes de voir des étrangers, notamment des maliens à des postes de responsabilité pendant que , les ivoiriens, selon eux jouent les seconds rôles. Nous avons contacté des habitants de Tongon qui donnent une autre version des faits.

Selon notre source ce serait Mamadou Sanogo, dit SAMA , député de Niéllé, opérateur dans le domaine minier qui serait derrière tout ce remue-méninges. Notre interlocuteur qui a choisi l’anonymat soutient que le député qui avait le marché du transport du personnel a dernièrement obtenu celui du minerai. Seulement, toujours selon notre contact, le parlementaire prendrait mal cette position. «  SAMA se sent maltraité. Il se dit qu’il bénéficie de miettes ». C’est pourquoi, à en croire notre source , l’homme chercherait à surfer sur les relations tendues entre la Côte d’Ivoire et son voisin malien pour s’octroyer une place plus brillante.
Toujours selon notre interlocuteur, le député de Niéllé devrait retourner sa frustration à lui-même. Car , « quand il y’a des appels d’offre au lieu de postuler crânement et se donner des chances comme les autres , il procède par compter sur sa position politique, il passe son temps à faire dé l’influence sur les décideurs pour avoir des marchés qu’il est parfois incapable d’honorer ».
Notre interlocuteur dénoncé par ailleurs les arguments mis en avant pour illustrer ce qu’il qualifie de «  prétendu » mécontentement des populations. Ils déclare même que , «  ceux qui s’agitent sont manipulés sans le savoir pour la plupart ». Il s’enchaînera en déclarant que les plaignants, au vu du champ lexical utilisé sont « les avocats de SAMA ».
Pour lui , « une entreprise sérieuse devrait mettre en avant ses compétences plutôt que de se cacher derrière un discours xénophobe. La Côte d’Ivoire ayant choisi le libéralisme comme système économique, le discours sur la nationalité ne devrait plus avoir sa place ».
Il poursuit en ajoutant que le parlementaire prétend avoir le soutien de Mamadou Sagafowa Coulibaly, ministre des mines , du pétrole et de l’énergie. Ce qui , selon lui n’est pas vrai.

LC

Les commentaires sont fermés.

Voir aussi

Entrepreneuriat :Sheisthecode qui est Dame Myriam Dohia Traoré Directrice Générale de Iman’s Hôtel Groupe.

KONE MYRIAM EPSE TRAORE DOHIA, mariée et mère de trois enfants, détient un Master en Droit…