Abidjan Capital du rire

Coup d’état confirmé au Niger, ce mercredi 26 juillet alors qu’aucun tir d’arme n’a retenti à Niamey nous confirme le site d’information générale nigérienne Studio Kalangou

L’armée a pris le contrôle du pays, renversant le gouvernement élu et annonçant la formation du Conseil National pour la sauvegarde de la patrie (CNSP), dirigé par un groupe de haut gradés de l’armée.

Dans une déclaration diffusée en boucle sur la télévision nationale, les putschistes ont dénoncé la dégradation continue de la situation sécuritaire au Niger, la mauvaise gouvernance économique et sociale. Le CNSP rassure les communautés nationale et internationale.

Dans une déclaration lue par Le colonel major Amadou Abdourahamane, sur la chaîne de la télévision nationale a déclaré : « nous forces de défenses réunies au sein du Conseil National pour la sauvegarde de la patrie avons décidé de mettre fin au régime que vous connaissez. »


Ce haut gradé de l’armée a annoncé la dissolution du Parlement et du gouvernement, ainsi que la suspension de la Constitution. « Toutes les institutions issues de la 7eme République sont suspendues». Avant d’ajouter, « les secrétaires généraux des ministères se chargeront de l’expédition des affaires courantes. Les forces de défense et de sécurité gèrent la situation. »

Le CNSP a annoncé la fermeture des frontières aériennes et terrestres jusqu’à « la stabilisation de la situation ainsi que l’instauration d’un couvre-feu de 22h à 5h du matin » à compter du 26 juillet 2023.

Dans le communiqué lu par le colonel major Amadou Abdourahamane, le CNSP demande aux partenaires extérieurs une non-ingérence.

La communauté internationale a rapidement réagi au coup d’État, condamnant fermement l’action des putschistes et appelant au rétablissement immédiat de l’ordre constitutionnel.

L’union africaine et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont exprimé leur inquiétude quant à l’impact de cette crise sur la stabilité régionale.

La situation au Niger suscite également des inquiétudes quant à l’avenir du pays et de la région dans son ensemble. 

Confronté  à des défis sécuritaires croissants, en raison notamment de la menace des groupes armés grandissante dans la région du Sahel , La stabilité politique du Niger est essentielle pour faire face à ces défis et prévenir toute escalade de la violence.

Des manifestations de soutien des partisans du président déchu et le parti au pouvoir ont été enregistrées mercredi après-midi dans la capitale, Niamey. 

Aucune période de transition n’a été annoncée par le Conseil National pour la sauvegarde de la patrie.

Depuis l’indépendance de ce pays dans la zone du Sahel ,le Niger est à son 5e coup d’État.

JMB

Les commentaires sont fermés.

Voir aussi

Qualifiée pour les phases de poule de la ligue des champions de la CAF L’ASEC, la seule hirondelle qui fait le printemps du football ivoirien.

Cinq longues années, voilà ce qu’auront attendu les actionnaires pour voir leur club faire…