Abidjan Capital du rire

Guikahué se retire de la course à la présidence du parti, c’est l’essentiel de son message qu’il a délivré ce lundi 11 décembre dans la commune de Cocody devant son équipe de campagne, partisans et la presse ivoirienne et internationale.

Maurice Kacou guikahue a pris acte de la décision du comite de conciliation qu’il trouve injuste et arbitraire et décide de se retirer de la course sans toutefois rejoindre un candidat.

 « L’implosion du PDCI ne passera pas moi, je ne saisirai pas la justice, malgré l’injustice du rejet de ma candidature », assure-t-il après avoir élucidé des pratiques qui ont cours dans le parti.

Le chemin est encore long, a-t-il dit, appelant son équipe à ne pas céder à la provocation et au découragement.

Toujours combatif celui que certains militants appellent affectueusement capitaine courage semble ne pas encore avoir dit son dernier mot cependant il a fait remarquer le manque de solidarité face à son emprisonnement pour le PDCI:  « j’ai fais la prison pour le PDCI, on me sanctionne pour mon zèle et ma loyauté, le président Houphouet boigny m’avait confié Henri KONAN Bédié et le PDCI En tant que militant formé depuis ma tendre jeunesse aux idéaux du PDCI-RDA notamment, ceux de solidarité et de reconnaissance, j’étais loin de m’imaginer, mais pas du tout alors, que des militants de mon Parti politique puissent brandir contre moi une situation qui, dans toute autre Formation politique, aurait été un élément de discrimination positive en ma faveur, par rapport à tous les autres candidats. « J’ai fait la prison pour le PDCI-RDA. » « J’ai fait la prison pour le président Henri Konan BEDIE ».

L’honorable député de Gagnoa sous préfecture est revenu sur les points qui ont motivé sa candidature qu’il a décliné en trois axes majeurs à savoir :

Par devoir, pour respecter la 2ᵉ partie du testament politique que m’a légué le président Félix HOUPHOUËT-BOIGNY.

Ensuite en deuxième point Pour exécuter la mission de transmission de l’enseignement reçu des Présidents Felix HOUPHOUËT-BOIGNY et HENRI KONAN BÉDIÉ aux plus jeunes que nous.

Et enfin Pour soutenir le candidat du PDCI-RDA, qui sera issu de la convention et le conduire à la victoire lors de l’élection présidentielle d’octobre 2025.

Cette candidature, qui s’appuyait sur 3 missions du PDCI-RDA, comportait une vision déclinée en 18 actions et défendait 17 valeurs.
« Mon engagement au PDCI-RDA n’a pas été conjoncturel, il est structurel et j’ai été pendant quatre ans, de 1979 à 1983, Président national du Mouvement des Étudiants et Élèves de Côte d’Ivoire (M E E CI), section particulière et pépinière du PDCI-RDA » a fait remarquer Maurice Kacou Guikahue.

Il dit avoir subi Pour son engagement, au plan local, des souffrances morales, physiques et matérielles, il le dit en ces termes :  « À l’occasion du boycott actif de 1995, ma voiture a été incendiée. En 2000, ma résidence à Gagnoa a été incendiée. Mais cela n’a pas entamé ma conviction et mon engagement pour la cause du PDCI-RDA ».

« En 2000, j’avais toutes les raisons, comme bien de cadres de ma région, de suivre le Président Laurent GBAGBO par solidarité ethnique et ce ne sont pas les occasions qui ont manqué. En 2018, j’ai mené avec d’autres frères du Parti, le combat de la non-dissolution du PDCI-RDA, dans le cadre du Parti Unifié RHDP. J’ai pris toutes ces décisions par conviction et pour respecter le testament politique légué par Félix HOUPHOUET-BOIGNY » : a martelé l’ancien ministre de la Santé du dernier gouvernement de Bedie.

Ms

Les commentaires sont fermés.

Voir aussi

Décrispation de l’environnement politique : Des partisans de Guillaume Soro pas toujours rassurés

Abidjan-Le 22 février dernier, le chef de l’Etat , Alassane Ouattara a accordé la grâce pr…