Abidjan Capital du rire

Le découpage territorial qui a prévalu en 2018 est  reconduit en lieu et place de celui de 2010, comme en avait décidé la commission électorale indépendante Cei sur proposition du ministère de l’intérieur et de la sécurité

Cette information  est du porte-parole de la cei Émile Ebrotié lors d’un point presse au siège de la Commission Électorale indépendante .

Selon le porte-parole de la Cei, l’institution en charge de l’organisation des élections en Côte d’Ivoire a été saisie le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité.

Dans sa saisie  Diomandé Vagondo a fait part des interrogations et inquiétudes qui ont germé dans l’opinion publique, et singulièrement, dans les états-majors des partis politiques et des potentiels candidats, relativement aux ressorts territoriaux des Communes au président de la Cei..

Pour le ministre de l’intérieur les partis politiques et potentiels candidats craignent de voir adopter un nouveau découpage administratif pour les prochaines élections municipales du 02 septembre 2023, alors même que depuis de longs mois, ils se préparent à participer auxdites élections sur la base des ressorts territoriaux ayant servi pour les élections locales de 2018.

Dans cette note le ministère révèle, les insuffisances du décret n°2010-233 du 25 août 2010 fixant le ressort

territorial des régions, départements, sous-préfectures et communes de Côte d’Ivoire et les nombreuses contestations y relatives ont conduit en 2013 et 2018 à sa mise à l’écart dans de nombreuses circonscriptions administratives, en accord avec les partis politiques, pour l’organisation des élections municipales de 2013 et 2018.

En raison de ces interrogations et inquiétudes, le Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, dont relève la détermination des ressorts territoriaux, a demandé à la Commission Électorale indépendante de bien vouloir reconduire le découpage territorial qui a prévalu en 2018.

« la Commission Electorale Indépendante a donc répondu favorable à cette requête du ministère en engageant , instamment, l’ensemble de ses Commissaires centraux et locaux, ainsi que ses Services techniques, à procéder comme le demande le Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité » a indiqué Emile Ebrotié.

JMB

Les commentaires sont fermés.

Voir aussi

Sécurité routière/ 28 permis de conduire sanctionnés ce mois de juin

À quelques jours de la fête de Tabaski , la Commission Spéciale Technique de Suspension et…