Abidjan Capital du rire

L’ONG Confrères Journalistes a célébré ce vendredi 13 octobre 2023 dans les locaux de l’autorité nationale de la presse (ANP), M’ma Camara, Prix d’Excellence 2023 pour le Développement des Médias, membre de cette plateforme, par ailleurs présidente de l’Association de la Presse Étrangère en Côte d’Ivoire (APE-CI)

Devant d’éminentes personnalités du monde des médias à savoir Yves zogbo junior, Alafé Wakili, bamba Alex Souleymane, David mobio, Mam Camara, Michel Pépé, Sally ouattara, Docteur Karim Waly pour ne citer que ceux-là tous membres de ladite ONG.

Traoré moussa dit MT président de l’ONG confrères journalistes a planté le décor de ladite cérémonie : « nous devons nous célébrer nous-mêmes, M’MA Camara est l’une des rares journalistes qui salue ces aînés en s’abaissant, elle est d’une politesse hors normes ».
Poursuivant, Traoré moussa fait savoir à l’auditoire comment lui et M’Ma camarade ont œuvré pour le retour des journalistes exilés au Ghana : « elle m’a été D’un apport considérable pour convaincre nos confrères pour qu’ils puissent retourner au pays, ils étaient dispersés un peu partout au Ghana, avec un tel prix, on se devait de la célébrer », a conclu le président Traoré Moussa.

Présente à cette cérémonie, Namizata SANGARÉ présidente du conseil national des droits de l’homme de Côte d’Ivoire, Cnhdci a vanté le mérite de cette journaliste au parcours inspirant. Elle a félicité la lauréate du prix excellence 2023 pour son parcours très riche, elle en a profité pour inviter M’ma Camara à une grande formation des droits de l’homme délocalisée en Côte d’Ivoire pour un partage d’expérience. 

M’ma Camara, étreinte par l’émotion, en présence de sa mère, est revenue sur son parcours dans ce métier, qui ne lui était pas destiné au départ avec sa formation initiale.« J’ai accepté d’apprendre pour me faire une place dans ce métier si prestigieux, pour en être aujourd’hui une lumière, une boussole pour mes jeunes sœurs et frères ».

« Pour exceller dans ce métier, il faut respecter Les aînés, car ils détiennent les clés de notre Corporation. Donnons-leur le respect dont ils ont besoin, le respect des aînés est essentiel, cela vous ouvre des portes et surtout le carnet d’adresses.  On devient un baobab parce que quelqu’un a accepté de s’ouvrir et de te donner son carnet d’adresses. Je suis prise d’émotion, merci pour ce que vous avez fait de moi, je continuerai de travailler arrache-pied pour ne pas vous décevoir », a-t-elle indiqué.

Me Rene  Bourgoin  Président de la haute autorité de la communication audiovisuelle haca, parrain de la cérémonie a fait savoir que :« M’ma Camara est l’incarnation de la détermination, de l’intégrité qui caractérise tout bon journaliste , et ce petit film que nous venons de voir montre ces qualités ces valeurs, je tiens à remercier les vrais amis de M’ma Camara qui ont pu faire le déplacement pour lui marquer leurs amitiés je vous en remercie et sachez que je suis très heureux de cette belle cérémonie et très honoré d’avoir été choisis comme parrain ».

Des personnalités du monde des médias tels que bamba Alex Souleymane, Yves zogbo junior, Éric Gohou, noël gnagno et Traoré moussa ont chacun fait des témoignages sur M’ma Camara, tous sont revenus sur les qualités de cette journaliste à qui ils ont prodigué des conseils pour une longue et grande carrière.
Parmi les pionnières du Journalisme reporter d’images (JRI) en Côte d’Ivoire, responsable adjointe de l’agence de presse Top News Africa ou encore coordinatrice régionale Pool Africa/France 24.

M’ma Camara est aussi enseignante en journalisme et en communication à l’ISTC Polytechnique, à l’Académie des Forces armées de Zambakro, et à l’École de Police d’Abidjan, et est personnellement engagée au sein de son ONG Mahmedias qui œuvre dans l’éducation sociale à l’information et aux médias, et lutte contre la désinformation.

M’ma Camara a choisi de consacrer ce Prix d’Excellence 2023 pour le Développement des Médias 2023 et sa récompense à la formation de journalistes de qualité. Elle a décidé d’encourager l’implication des femmes dans la spécialité Journalistes reporters d’images (JRI) en Afrique, où seulement 2% de femmes exercent cette profession.

MS

Les commentaires sont fermés.

Voir aussi

Adama Bictogo à la Mecque pour accomplir le rituel de la Omra

Le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Adama Bictogo, en visi…