Abidjan Capital du rire

Les 26 et 27 février dernier Abidjan a accueillis une réunion de haut niveau de facilité Africaine de soutien juridique.

Ce forum de haut niveau des membres de l’ALSF s’est tenu au RADISON BLU dans la commune de Port-bouet ,en présence de BOAMAH CHARLES vice président principal de la Banque africaine de développement BAD président sortant de l’ALSF, marquait les 10 années d’existence de ladite structure.

Le thème retenu pour cette activité est :10 ans de l’ALSF: promotion des investissements et optimisation des ressources pour le développement de ses états membres.

Deux jours durant 34 délégations d’Etats africains, non africains et 4 organismes internationaux, ont planché sur différents thématiques à savoir: l’états des adhésions, les réalisations de l’ALSF et l’évolution des états membres, la prorogation du mandat de l’ALSF âpres 2022.

ils se sont penchés aussi sur le positionnement stratégique sur la viabilité financière  et contribution des membres, sur le programme de l’ALSF académie à l’intention des fonctionnaires des gouvernements.

les travaux se sont déroulés en présence du représentant du ministre du plan et du développement KABA NIALE.

Des experts de hauts niveau ont travaillé pendant ses deux jours sur les actions posées par cet organisme de la BAD, mais aussi sur le bilan des 10 années de la structure.

STEPHEN KARANGIZI ,directeur et président directeur général de l’ALSF a dans son exposé revenu sur la mission de sa structure  qui pour lui a pour mission principale de minimiser les litiges ,maximiser les ressources pour le développement des pays membres.

Prenant la parole le président sortant de l’ALSF,CHARLES BOAMAH est quant à lui revenu sur l’historique de création de cette structure et qui avait objectif principal de soutenir les pays n’ayant pas la capacité de bien négocier les contrats mais aussi s’assurer que les contrats étaient de bon contrats .

Les rapports annuels de l’ALSF 2017 et 2018 indique depuis sa création a soutenu les gouvernements africains dans le cadre de la négociation d’accords commerciaux dont la valeur est estimée à 54 milliards de dollars américains en investissements potentiels et de projets énergétiques d’une capacité de plus de 4000 MW.

Fin décembre 2018,l’ALSF avait approuvé au total 74,5 millions de dollars américains pour 192 opération dans plus de 40 pays africains.

Les répartition géographique des interventions de l’ALSF est suivante :Afrique de l’Ouest :29%,Afrique Centrale :11%,Afrique de l’Est :15%,Afrique Australe:6%, Régionale:30%

Les commentaires sont fermés.

Voir aussi

Entrepreneuriat :Sheisthecode qui est Dame Myriam Dohia Traoré Directrice Générale de Iman’s Hôtel Groupe.

KONE MYRIAM EPSE TRAORE DOHIA, mariée et mère de trois enfants, détient un Master en Droit…