Abidjan Capital du rire


l’ong l’Africanisme porté sous les fonts baptismaux le 18 mars 2023 dernier, organisation de la Société civile dont l’objectif est d’être le porte-parole du continent africain afin de lui assurer son rayonnement, a  dans un communiqué signé par son président Alafé Wakili  donné sa position sur la journée de l’Afrique célébrée tous les 25 mai de chaque année.

A l’occasion du soixantième anniversaire de cette naissance, l’Africanisme a félicité les pères fondateurs de l’unité africaine qui se sont battus pour la dignité des populations africaines.

Cette création de l’organisation de l’unité Africaine OUA  selon l’ONG l’Africanisme a permis le rapprochement entre les peuples d’Afrique, souvent séparés par des frontières héritées de la colonisation, sources de conflits entre des pays et des populations sur le continent.

 Tout en rendant hommage aux pères fondateurs de l’unité africaine pour leur engagement en faveur de l’intégration africaine ,pour le président Alafé Wakili beaucoup restent encore à faire après 60 ans d’existence :« en effet, le passeport de l’Union africaine présenter le 17 juillet 2016, en vue de favoriser la libre circulation des peuples Africain à travers le continent, est loin d’être une réalité. Par ailleurs, le repli identitaire et l’exclusion restent des marqueurs distinctifs, avec notamment le sort réservé aux migrants en Libye, en Tunisie, sans oublier les atteintes à l’intégrité physique et morale de certaines populations immigrées africaines dans leur pays d’accueil sur le continent même ».

 Alafé Wakili a aussi invité dans sa déclaration les chefs d’État et de gouvernement d’Afrique à promouvoir l’intégration des peuples en donnant suite à cette volonté d’intégration des peuples du continent. Il les invite aussi à aller plus loin dans leurs volontés de permettre une intégration africaine plus poussée avec la création en juillet 2016 de  la ZLECAF, la Zone de Libre-Échange Continentale Africaine, en juillet 2016 dont il souhaite ardemment son application concrète des résolutions qui ont présidé à sa naissance.

Face à toutes les tentatives de séduire et d’asservir le continent, l’ONG conseille de faire preuve de vigilance et de responsabilité.

Aux responsables politiques et autres acteurs majeurs de l’Afrique ,l’ONG l’africanisme appelle à plus de vigilance, de responsabilité et d’intégrité afin d’éviter les affrontements sur le continent, ainsi que la prédation des ressources, et appelle vivement à la création d’une monnaie unique en Afrique, après la mise en place effective du passeport de l’Union africaine, en vue de favoriser la libre circulation des personnes sur le continent.

Dans cette déclaration l’ONG a aussi donné sa position sur les récents événements au Sénégal suite à la condamnation de l’opposant  Ousmane Sonko qui a fait environ 15 morts, l’africanisme invite les acteurs politiques et sociaux du Sénégal à la responsabilité, au respect des bonnes pratiques démocratiques et de l’état de droit, notamment à travers l’administration d’une justice indépendante et intègre.

 Cette organisation de la société civile déplore l’attentisme de l’UA et de la CEDEAO de façon générale dans la gouvernance des États en Afrique, et en particulier face à la situation politique en cours au Sénégal.

 Au  le Mali, la Guinée et le Burkina Faso l’Africanisme encourage les autorités des différents pays à respecter les délais convenus pour terminer leurs transitions politiques, afin d’éviter de retarder le retour à un ordre constitutionnel.

JMB

Les commentaires sont fermés.

Voir aussi

UPCI : Adama Bictogo appelle les États membres à une riposte concertée contre les changements climatiques

ABIDJAN – Le président de l’Assemblée nationale de Cote d’Ivoire, Adama Bictog…