Abidjan Capital du rire

Abidjan Yopougon -Les organisations de la Société Civile, en vue de faire face aux maux qui minent la société ivoirienne ont décidé de travailler à créer une synergie dans leurs actions.

A cet effet, elles se sont concertées du 21 février au 2 mars 2024 au Baron de Yopougon en vue de déterminer le cadre légal de leur collaboration.  

Au terme de ces jours harassants de réflexions, les différentes organisations ont décidé de mettre en place un plan d’actions communes appelé « AGIR POUR LE PEUPLE » en abrégée « AGIP ».

C’est pour lancer officiellement cette action commune, que ces organisations, au nombre de soixante-dix-huit (78), se sont données rendez-vous ce samedi 9 mars 2024 à l’hôtel Assanvon de Yopougon.

A en croire, M. K. Armand, président du comité ad’hoc ayant jeté sur les fonts baptismaux AGIP, leur action vise essentiels cinq (5) objectifs :

Lutter contre la cherté de la vie ;

  Lutter contre la gabegie financière au sommet de l’Etat ;

  Lutter contre l’impunité des auteurs de détournement de deniers publics ;

  Faire stopper à tout prix les déguerpissements anarchiques et abusifs des populations sans aucune contrepartie et exiger un dédommagement pour les populations déjà victimes ;

  Imposer une élection inclusive, juste, équitable et transparente en Côte d’Ivoire gage d’une réconciliation vraie et durable.

Afin d’atteindre ces objectifs, M. K. Armand et ses amis de lutte pensent qu’il faut créer une véritable synergie d’action de toute la société ivoirienne sans aucune discrimination. Dans ce combat qu’il juge existentiel pour la Côte d’Ivoire, AGIR POUR LE PEUPLE doit pouvoir réunir toutes les forces vives de la nation.

Les auteurs politiques en lutte pour le bien-être du peuple, la société civile engagée contre les injustices ainsi que les religieux désapprouvant le mal subi par le peuple doivent pour une fois, ensemble, parler d’une même voix et agir à l’unisson afin que la Côte d’Ivoire redevienne ce qu’elle fut : un havre de paix où le pauvre, le faible, peut côtoyer le riche sans risque d’être écrasé ou exproprié.

Afin que cet idéal de combat dans l’union soit atteint, AGIP se propose de rencontrer dans les jours à venir les acteurs politiques de tout bord, les chefs religieux ainsi que tous les autres leaders d’opinion.

Ces séries de rencontres seront soldées par une grande concertation entre les différents acteurs afin que de façon concertée un plan d’action commun soit arrêté pour qu’ensemble, nous mettions fin à la longanimité du peuple ivoirien.

Débutée à 10h, la cérémonie a pris fin à 11h30. C’est tout rayonnant de joie que les participants se sont séparés avec l’espoir que bientôt, les rues de la Côte d’Ivoire règleront enfin ses multiples problèmes.

Les commentaires sont fermés.

Voir aussi

Entrepreneuriat :Sheisthecode qui est Dame Myriam Dohia Traoré Directrice Générale de Iman’s Hôtel Groupe.

KONE MYRIAM EPSE TRAORE DOHIA, mariée et mère de trois enfants, détient un Master en Droit…