Abidjan Capital du rire

Travailler avec amour et passion, avoir le courage, et le mettre au service de la  communauté Lui, il l’a bien compris cette maxime. Dans le milieu du showbiz ivoirien, tout comme dans la vie quotidienne,  okou  louis Ephrem  Attouman  , plus connu sous le pseudonyme de Max Melo  est connu pour sa générosité, son sérieux le respect qu’il voue à son travail.

Il  se porte désormais volontaire des causes des enfants vulnérables de Côte d’Ivoire c’est pourquoi il a décidé de se mettre au service de l’ONG give smiles  afin de venir en aide à ceux-ci  dans  le cadre d’un jeux  concours organisé par l’union des journalistes culturels de Côte d’Ivoire UJOCCI en partenariat avec une entreprise  citoyenne Lydia Ludic.

Il s’est engagé avec cette organisation non gouvernementale le samedi 12 mars dernier à son siège dans la commune de Cocody ,à œuvrer au travers de ces chansons à sensibiliser sur la prise en charge des enfants en situation de vulnérabilité en cote d’ivoire ,mais aussi à leur offrir des vivres et non vivres ,en organisant des concerts et accompagnant l’ong give smiles dans ces activités

« à travers ce parrainage je veux mettre ma vie au service de la communauté, je n’est pas l’occasion de vivre pleinement mon enfance donc je ne souhaiterais pas que d’autres enfants puissent vivre la même chose que moi « a indiqué l’artiste faiseur de zouglou.

Cet artiste qui était bien portant à la naissance devenu non voyant par la force des choses  à l’âge de 5 ans suite à une erreur médicale lorsqu’il contracté la rougeole au visage, les médecins du CHU de Cocody ont décidé de lui faire des piqûres pour faire passer la maladie. Après ces piqûres, le jeune artiste est devenu aveugle pour toujours

L’artiste Max Melo bien avant son engagement au coté de l’ONG en question a déjà posé plusieurs autres actions sociales à savoir offrir un concert aux pensionnaires  de l’institut dans lequel il a passé une partie de sa vie, un don de 20 milles feuilles brailles  ainsi que des vivres et non vivres à l’institut ivoirien des personnes aveugles de Yopougon, institut  à trois reprises.

L’artiste a affirmé  que en faisans ces dons: « Je suis parti d’ici pour arriver où je suis aujourd’hui. Je suis fier d’avoir vécu à l’institut des aveugles de yopougon. Tu ne peux pas chanter tout le temps la souffrance, donner de la joie aux gens, et toi-même ne pas être une bonne personne. » Cela, avant de préciser qu’il faut contribuer au bien-être de son prochain quand on a un peu de moyens.

En plus de l’institut des aveugles il a aussi fait des heureux au niveau un centre des enfants dans la ville de Toumodi ou il a fait don des vivres et vêtement ainsi qu’un concert gratuit aux enfants dudit centre.

Max Melo ambitionne être plus tard un ambassadeur de la cause des personnes en situation de handicape ou en difficultés tout ceci à travers la musique car l’artiste voudrait montrer que le handicap n’est pas physique mais mental, Il a débuté sa carrière solo en 2010 mais bien avant ça de 2006 à 2009, il appartenais à un groupe musical de l’institut des aveugles avec ce groupe il a intégré l’école de marie rose Guiraud EDEC.

JMB

Les commentaires sont fermés.

Voir aussi

Sécurité :saisie de plus de deux tonnes de cocaïne à Abidjan

Le vendredi 15 avril 2022, la Police Nationale a initié une investigation suivie de perqui…