Abidjan Capital du rire


La journaliste émérite et charismatique de la télévision publique RTI Awa Ehoura n’est plus ,c’est ce que nous avons appris des sources proches de la famille de cette ancienne icône du 20 heures de la télévision ivoirienne.

Awa Ehoura telle une étoile, a ébloui la télévision ivoirienne de par son talent et sa singularité dans sa présentation du journal télévisé, elle savait donner vie au débat, bien menée les interviews télévisées.
Elle a consacré toute sa vie au journalisme en Côte d’Ivoire.

Malade et restée isolée depuis une longue période Awa Ehoura a succombé au mal qui la rongeait dans la nuit du mercredi 05 juillet au jeudi 6 juillet 2023 dans la capitale Abidjanaise.

 

À en croire certaines sources proches d’Awa Ehoura, celle-ci a effectivement été hospitalisée et prise en charge par les services d’urgence après avoir piqué une crise de diabète puis plongée dans le coma, elle ne s’en sortira pas  fois-ci   car son pronostic vital et était très engagé.

En effet, depuis quelques années, Awa Ehoura présentatrice vedette,  souffrait de diabète qui la rongeait à petit feu. Totalement dépendante de cette maladie qui l’a beaucoup affaiblie  et mise dans un état méconnaissable ,son état de santé a été aggravé par une crise d’ AVC.

Pour rappel, Awa Ehoura a fait ses débuts dans le monde de l’audiovisuel à TV2 au début des années 1990 . Talentueuse, elle évolue très rapidement et devient Directrice de La Première, on lui prêtait aussi la fonction de conseillère en communication de l’ex-président Laurent GBAGBO .


Après les élections présidentielles de 2010 avec la chute de Gbagbo ,ce sera le début d’une longue descente aux enfers pour Awa Ehoura qui part de la RTI en 2011.

Appauvrie par la maladie et isolée de sa famille médiatique, son cas attire finalement l’attention de l’organisation humanitaire « Reporters Sans Frontières » qui lui octroie une « bourse d’assistance » d’une valeur de 550 euros.

L’annonce de son décès vient de jeter un voile de deuil sur le paysage audiovisuel.

C’est une autre étoile journalistique qui s’éteint. La Côte d’Ivoire perd une icône qui aura estampillé le 20 heures de la maison bleu  de par son travail.

JMB

Les commentaires sont fermés.

Voir aussi

Adama Bictogo à la Mecque pour accomplir le rituel de la Omra

Le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Adama Bictogo, en visi…