Abidjan Capital du rire

Une candidature contre sa vie. Est-ce à cela qu’est réduite la Côte d’Ivoire ? En tout cas c’est à la limite le message que renvoie Touré Alpha Yaya dans sa dernière publication sur sa page Facebook.

Non retenu par le Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix , Touré Alpha Yaya sera candidat aux futures municipales , contre les menaces d’Alassane Ouattara et la haute direction du parti.

Malgré les avertissements d’Alassane Ouattara, de Cissé Ibrahima Bacongo, de Gilbert Koné Kafana et compagnie le maire de Gbon sera candidat à sa succession pour les municipales du 2 septembre prochain. Non retenu par le RHDP, l’ex soroïste n’entend pas plier l’échine. Entre mourir et ne pas être candidat, son choix est fait. L’on peut lui préparer une masse de requiem car le député maire de Gbon est décidé contre vents et marées à défendre son fauteuil de maire.

Dans une publication sur sa page Facebook, celui qui avait fait défection du camp de Guillaume Soro pour rejoindre le camp Ouattara dans la foulée de la démission du président de Générations et Peuples Solidaires du perchoir de l’Assemblée nationale annonce en réponse à << un ami , ministre >> selon lui ; qu’il est prêt à payer de sa vie sa participation aux prochaines municipales. << Si on me disait de faire un choix entre ne pas être candidat et mourir j’aurai choisi la mort.>>, a-t-il déclaré.

Si l’on peut penser à juste titre que le fait de mettre sa vie en gage de sa candidature semble un peu exagéré, il n’en demeure pas moins non plus que l’homme risque gros en allant à ces élections dans la posture indépendante. Bien évidemment qu’une victoire reversée dans le camp du chef de l’Etat lui sauvera la mise. Par contre, en cas de déconvenue, Touré Alpha Yaya devra non seulement se préparer à vivre comme la rusée de Bruno Nabagné Koné qui est son adversaire dans la Bagoué. En plus il recevra à coup sûr la chicote d’Alassane Ouattara.

Et comme s’il voulait envoyer un message à la direction du RHDP sur le caractère éphémère de la vie, le maire de Gbon qui s’apprête à entrer en rébellion contre la discipline du parti se présente avec une photo où il est en compagnie de feu Amadou Gon Coulibaly, fauché par la mort alors qu’il se préparait à conquérir le fauteuil présidentiel en 2020.

LC

Les commentaires sont fermés.

Voir aussi

𝗗𝗘𝗚𝗨𝗘𝗥𝗣𝗜𝗦 𝗗𝗘 𝗟𝗔 𝗚𝗘𝗦𝗖𝗢 : 𝗟𝗘𝗦 𝗗𝗘́𝗣𝗨𝗧𝗘́𝗦 𝗗𝗘 𝗬𝗢𝗣𝗢𝗨𝗚𝗢𝗡 𝗘́𝗖𝗛𝗔𝗡𝗚𝗘𝗡𝗧 𝗔𝗩𝗘𝗖 𝗟𝗘 𝗠𝗔𝗜𝗥𝗘 𝗔𝗗𝗔𝗠𝗔 𝗕𝗜𝗖𝗧𝗢𝗚𝗢

𝗔𝗯𝗶𝗱𝗷𝗮𝗻, 𝗹𝗲 𝗺𝗲𝗿𝗰𝗿𝗲𝗱𝗶 𝟮𝟴 𝗳𝗲́𝘃𝗿𝗶𝗲𝗿 𝟮𝟬𝟮𝟰-Après avoir rencontré, le vendredi 23 février 2024, …